John Grove

John Grove est le directeur du service de l’information, des preuves et de la recherche du groupe de paramètres et de mesures de l’OMS. Il s’est joint à l’OMS le 1er septembre 2017. Avant de se joindre à l’OMS, John Grove était directeur adjoint, Preuves et politiques, au sein de l’équipe de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (SMNE) de la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF). Il était responsable du portefeuille d’investissement dans les preuves et la recherche, et travaillait également au sein de la division pour définir la stratégie et orienter les analyses en matière de santé connexes, en plus d’être un représentant désigné concernant les preuves auprès des partenaires externes de la Fondation, notamment le système de l’ONU. Avant de se joindre à l’équipe de SMNE, John faisait partie de l’équipe de la stratégie de santé mondiale au bureau du président, et travaillait avec les équipes chargées du VIH, de la tuberculose, de la pneumonie, de la diarrhée et de l’immunisation sur les stratégies, les processus d’évaluation et les investissements.

Avant de travailler à la BMGF, John a oeuvré pendant huit ans aux centres américains de contrôle et de prévention des maladies aux postes de chef d’équipe et de chef de section en Tanzanie (Dar es Salaam), en Zambie (Lusaka) et en Côte d’Ivoire (Abidjan), supervisant les programmes de surveillance des maladies, de suivi et d’évaluation des programmes, d’informatique en matière de santé, de soins infirmiers, de laboratoire et de formation médicale, et agissant à titre de diplomate américain principal auprès des gouvernements des pays hôtes en matière d’assistance technique et de négociation des ressources. Il a également occupé les postes de directeur et d’analyste au Public Health Institute (Berkeley, Californie), à la Fondation David et Lucille Packard (Los Altos, Californie), et au Futures Group International (Washington, D.C.), et de consultant pour le département des services de santé publique du comté de Los Angeles.

Il détient un doctorat en recherche sur les services de santé du Royal Melbourne Institute of Technology, une maîtrise en anthropologie appliquée de l’Université de San Francisco, et un baccalauréat en relations internationales de la Kent State University. Il est l’auteur de plusieurs articles revus par les pairs, chapitres de livres et examens.