Des systèmes ESEC hybrides comme solution provisoire pour le déterminer les causes de décès [Vidéo]

Mireille Gomes - CGHR

Mireille Gomes est boursière postdoctorale au Centre for Global Health Research de l’Université de Toronto.

Dans cette vidéo (en anglais), Mme Gomes aborde certains des défis posés par les systèmes ESEC et décrit les efforts prise par son organisation pour renforcer la détermination des causes de décès, particulièrement en Afrique et en Asie. Cela implique de permettre l’utilisation de systèmes hybrides comme solutions provisoires jusqu’à ce que les systèmes ESEC soient pleinement mis en œuvre et fonctionnels. Elle note que des causes de décès médicalement certifiées dans les régions ou elle travaille ne sont pas envisageables dans un avenir proche et que des systèmes hybrides, par exemple des systèmes de surveillance avec autopsie verbale, constitueront une solution provisoire pour surmonter ce défi.

La conférence internationale sur les innovations en matière d’enregistrement et de statistiques de l’état civil (ESEC) a eu lieu à Ottawa le 27 et 28 février, 2018.

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Name *
  • Website