Un système ESEC idéal devrait être accessible, gratuit et universel [Vidéo]

Laetitia Bazzi-UNICEF

Laetitia Bazzi est chef de l’unité de protection de l’enfance à UNICEF-Sénégal. Dans cette vidéo, elle parle de ce à quoi devrait ressembler un système CRVS idéal à l’avenir.

Selon elle, un système d’ESEC idéal serait accessible, gratuit et universel; où tous les nouveau-nés seraient enregistrés systématiquement par l’état civil. Le système serait également numérique et sécurisé, protégeant les données personnelles; et avec la capacité de produire des données statistiques au niveau des pays. Différents pays sont à des différents stades vers de tels systèmes. Au Bangladesh, par exemple, le système d’ESEC est déjà entièrement numérique et fonctionne en partenariat avec le secteur privé. En revanche, en Afrique de l’Ouest et du Centre, les systèmes ESEC reposent encore sur l’enregistrement papier, les agents ESEC étant souvent des agents bénévoles non rémunérés. Dans ce contexte, conclut-elle, il reste encore beaucoup de travail à faire. Pour que cela se produise, il faudrait davantage de collaboration et de soutien entre les différents ministères, mais cela requerrait aussi la participation des communautés locales.

La conférence internationale sur les innovations en matière d’enregistrement et de statistiques de l’état civil (ESEC) a eu lieu à Ottawa le 27 et 28 février, 2018.

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Name *
  • Website